• Le chantier d'un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans. Creusée dans le nord de la Finlande, à Onkalo, cette gigantesque grotte abritera des déchets nucléaires. S'adressant aux générations futures, ce documentaire en forme de film de science-fiction montre ces travaux gigantesques - cinq kilomètres de galeries plongeant 500 mètres sous terre - et pose la problématique de l'élimination des déchets radioactifs sous l'angle de la temporalité. Impliquant une responsabilité millénaire, celle-ci nous oblige à adopter une autre échelle de durée.

    lien streaming:http://boxistream.gmonbolg.com/film.php?id=76263


    votre commentaire
  • À lire impérativement par tous
    Conseils de survie à la fin du post de Kokopelli à relayer auprès des Elus

     

    En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3 ème guerre mondiale en détruisant les vies de centaines de milliers de civils Japonais en l’espace de quelques secondes. Les deux bombes atomiques, lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, annonçaient une guerre totale et génocidaire à l’encontre de l’humanité entière avec la radioactivité comme arme de destruction massive. Le désastre nucléaire de Fukushima-Daiichi constitue une crise aiguë dans cet empoisonnement radioactif chronique de l’espèce humaine, et de toute la biosphère, qui perdure depuis 66 ans.

    Aujourd’hui, sept semaines après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante était de l’ordre de 1220 millisievert/heure, ce qui correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France (1 millisievert/année). TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l’éventualité, plus que probable, de son incapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (et ce, depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d’explosion sont plus que plausibles, etc, etc. Alors que les émissions d’isotopes de césium 137, de strontium 90, d’iode 131, de plutonium 239… contaminent en permanence l’atmosphère et l’océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste, qualifie la situation de stable, ou d’ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire. La situation est effectivement stable: la pollution radioactive de Fukushima pourrait durer de longues années à moins que de nouvelles explosions catastrophiques lui confèrent une tournure beaucoup plus abrupte. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. A quand l’évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon?

    suite site source:http://www.centpapiers.com/nouvel-ordre-mondial-genocidaire-tous-condamnes-survivre-resister/68970


    votre commentaire
  • Bonjour,
      
    Nous sommes plus de 25.000 à avoir signé l’Appel pour l’Arrêt immédiat de Fessenheim.
     25.000, c’est bien, mais nous voudrions parvenir à 100.000 pour porter ces signatures à l’Autorité de Sureté Nucléaire qui doit rendre bientôt ses conclusions sur la prolongation ou non du réacteur 1 de la centrale.
    > Si chacune et chacun de nous demandait à 3 ou 4 ami-es de signer l’Appel, nous parviendrions vite à ces 100.000 signatures.
    > Les arguments ? Nous les connaissons tous :
    > > Fessenheim est le réacteur le plus ancien construit en France. Il a été construit à partir de 1970 en bordure du grand canal d'Alsace, entre Bâle et Strasbourg, dans une zone d'activité sismique. Il a été construit avec les normes anti-sismiques des années 60 qui sont très éloignées des normes actuelles.
    En 2000, un rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire indiquait que certaines fonctions de sauvegarde assurant le refroidissement du réacteur pourraient ne plus être assurées en cas de séisme. Malgré la vétusté des installations et les risques sismiques, EDF a demandé à prolonger l'exploitation de la centrale. Un grand nombre d'élus et de citoyens s'y opposent.
    > > Si un séisme comparable au séisme de référence (celui de Bâle en 1356) se produisait, il entraînerait probablement la destruction des digues du grand Canal d’Alsace et menacerait la centrale qui est située 15 mètres en contrebas du niveau du canal.
    > > L’arrêt de Fessenheim et son démantèlement permettraient de mesurer le coût global de l’énergie nucléaire.
    Pour toutes ces raisons, il faut arrêter Fessenheim. Pouvez-vous prendre quelques minutes pour diffuser l’Appel autour de vous et gagner quelques signatures ? MERCI

    Répondre à : contact@stopfessenheim.net

    pour signer la pétition :http://www.stopfessenheim.net/

    merci à vanessa
     


    votre commentaire
  • reçu un peu tard pour mettre en pratique cette fois ci ,je vous fais suivre ce protocole afin de vous protéger des radiations autant que possible et si possible,cela a, en tout cas, eu l'air de réussir à un médecin et à ces patients suite à la bombe A lachée sur le japon durant la seconde guerre mondiale.merci à tokylibre.

    PROTOCOLE CONTRE LES RADIATIONS NUCLEAIRES
    > Quand tout le monde s'apprête à consommer des pastilles d'iode, voici un protocole suivi par un médecin qui se trouvait en zone rouge lors de l'explosion d'Hiroshima. Refusant de quitter son hôpital et ses malades, il a réalisé un protocole simple contre les radiations. Alors que tous les hommes aux alentours ont été irradiés, totalement brûlés ou sont morts de leucémie, les malades ont tous survécu. Le nuage de radio-activité est attendu en France par les scientifiques vers le 21 mars. Sa concentration sera moins élevée qu'au Japon mais... L'iode représente un risque pour toutes les personnes atteintes d'hyperthyroïdie et autre. Alors ne prenons aucun risque.
    Ce protocole est à suivre dès ce week-end en préparation puis sur une période de 15 jours.
    La seule mise en garde à prendre en compte est la prise de charbon actif qui annule tous les traitements chimiques pendant 4h après la prise. Tous les ingrédients proposés ci-dessous ont soit la capacité de contenir les cellules irradiées pour les éliminer par les selles, soit la capacité d'annuler l'effet négatif des radiations. Essayez de manger des céréales complètes et des fibres, évitez les légumes frits, les viandes rouges, laitages de vache, farines blanches et sucres raffinés.
    Ce protocole est valable pour tous : adultes, enfants et animaux.
    Il suffit de diminuer les doses en fonction du poids de chacun. Pour les animaux, mélanger le miso à la nourriture, mettre un peu d'eau argileuse dans leur eau et de chlorure de magnesium sur le pelage

    .Ingrédients :
    > - Miso en poudre soja fermenté (magasin bio) 4?50 les 10 sachets
    > - Charbon suractivé en granulés (magasin bio) 13? les 200g (10 jours)
    > - Argile verte montmorillonite en poudre (magasin bio) 4? les 1kg, (évitez argiletz)
    > - Chlorure de Magnésium en sachet ou nigari (pharmacie ou magasin bio) 2?50
    > - Une bouteille en verre pour le chlorure de magnésium (surtout pas de plastique)
    > - De l'eau filtrée ou en bouteille, Montroucous, rosée de la reine etc...
    > - Un verre (en verre) et une cuillère en bois pour le mélange de l'argile
    Préparation :
    > - Chaque soir préparer l'argile : 1 cuil à soupe dans un verre d'eau. Mélanger avec une cuillère en bois puis éloignez le verre des sources électriques, téléphones portables, four à micro ondes etc...
    > - Préparation du chlorure de magnesium : versez un sachet de chlorure de magnesium dans une bouteille en verre. Puis versez le dans un verre comme du sirop et ajouter de l'eau. Très amer, on peut ajouter du sirop mais pas jus de fruits acides. Il se conserve au frigo (enlève un peu d'amertume) et se conserve plus de 3 mois.
    > - Préparation du Miso : Dans un mug ou un bol verser une cuil à café puis verser de l'eau chaude sans la faire bouillir.
    > - Préparation du charbon : Dans un verre verser deux cuillères à soupe de charbon, bien mélanger puis boire le mélange et rallonger jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de charbon dans le verre... et souriez ! Vous êtes magnifiques !
    > Posologie pour un adulte de 65kg :
    Argile verte : 1cuil à soupe dans un verre 2 à 3 fois fois par jour
    Charbon activé : 2 à 3 cuil à soupe mélangée dans un verre. Boire beaucoup d'eau si vous avez tendance à la constipation. Le chlorure de magnesium étant un laxatif, tout doit s'équilibrer.
    Chlorure de magnesium : 30ml toutes les 3 heures
    Miso : 4 mugs par jour
    Gingko Biloba comprimés en cas de sequelles d'irradiations sévères, troubles de la parole, vertiges, etc...
    Exemple de protocole :
    au lever: 1 verre d'argile. Les 2 à 3 premiers jours ne pas mélanger le fond et boire l'eau à la surface.
    > 10h00 : boire 30ml de chlorure de magnésium
    > 11h00 : boire 1 bol de soupe miso
    > 13h00 : boire 30ml de chlorure de magnesium
    > 16h00 : boire 30ml de chlorure de magnesium
    > 17h00 : boire un bol de soupe miso
    > 19h00 : boire 30ml de chlorure de magnesium
    > 20h00 : boire un bol de soupe miso
    > 21h00 : boire un verre de charbon suractivé
    Après c'est à chacun de trouver son réglage en fonction de son ressenti et de son agenda quotidien.
    Alors restez à l'écoute ! N'hésitez pas à augmenter un peu les doses et éteignez vos téléviseurs pour ne pas paniquer.
    > Merci à tous de diffuser ce message à vos proches ainsi qu'à vos contacts au Japon.
    > Ajoutons le gingembre avec le citron !


    votre commentaire
  • Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent

    mais ils sont confisqués par les Etats !

    La publication des données du réseau CTBTO1 ainsi que des installations nucléaires nordaméricaines nous aurait renseigné précisément sur les niveaux de contamination de l’air et nous aurait permis d’évaluer de façon fiable les niveaux de risque bien avant que les masses d’air contaminé n’arrivent sur l’Europe.

    La CRIIRAD lance un appel international, invitant citoyens, associations, scientifiques, élus

    … de tous pays à se mobiliser à ses côtés afin d’exiger que les résultats relatifs à la contamination radioactive de l’air, obtenus grâce à l’argent public, soient mis à disposition dupublic ET SERVENT A SA PROTECTION.

    Pas de données interprétables pour l’Amérique du nord !

    Plus de 10 jours après le début des rejets radioactifs, les masses d’air contaminé ont traversé des pays aussi étendus que les Etats-Unis et le Canada, des pays qui disposent d’équipements performants, leur permettant d’évaluer précisément l’activité volumique2 de chacun des radionucléides présents, en tout cas des plus problématiques d’un point de vue sanitaire. Or, en dépit des recherches conduites depuis plusieurs jours, la CRIIRAD n’a trouvé aucun chiffre sur la contamination de l’air. Ne sont accessibles que des résultats sur les débits de dose ou les taux d’émissions de rayonnements bêta et gamma, qui ne permettent pas d’évaluer le niveau de risque. Ils ne permettent d’ailleurs même pas d’établir une relation certaine entre l’élévation desvaleurs et le passage des masses d’air contaminé.

    La CRIIRAD va adresser, aux ambassades de ces deux pays, des demandes officielles pour que soient publiés dans les meilleurs délais les résultats que détiennent forcément les exploitants d’installations nucléaires, qu’elles soient civiles ou militaires.

    Précisons à cet égard que les balises de l’IRSN implantées à Saint-Pierre et Miquelon, en Martinique et en

    Guadeloupe ne mesurent que le niveau de rayonnement (les débits de dose exprimés en μSv/h). Ces

    résultats ne permettent pas d’évaluer les risques.

    suite lien pdf :http://www.fichier-pdf.fr/2011/03/23/11-03-23-volet1/11-03-23-volet1.pdf

    VOLET n° 2 :http://94.23.16.204/criirad_telechargement_pdf/11_03_25_doe_ctbto.pdf


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique