•  

    Le Frente Amplio (coalition au pouvoir) vient de présenter un projet de loi qui doit légaliser la vente de cannabis et permettre aux particuliers de cultiver pour leur usage personnel jusqu’à six plants de cannabis. Ce projet de loi comporte plus de trente articles. L’Etat, par le biais de l’Institut national du cannabis (INCA), devrait octroyer des autorisations spéciales à des particuliers et à des associations de cultivateurs pour leur permettre de produire eux-mêmes cette drogue. L’organisme se chargera également de la surveillance et de l’évaluation des plantations. Le cannabis sera cultivé sur des terrains privés dotés des conditions de sécurité nécessaires afin d’éviter les vols et assurer la bonne qualité de la drogue qui sera ensuite vendue. La loi n’empêchera cependant pas l’Etat de se lancer dans cette production s’il le souhaite.

    Une licence pour cultiver du cannabis

    Les particuliers devront payer une cotisation à l’Etat afin d’obtenir la licence les autorisant à produire cette plante. Mais seul l’Etat, par le biais de l’INCA, sera habilité à vendre la marijuana. Les particuliers pourront se procurer jusqu’à 40 g de marijuana par personne et par mois dans les dispensaires locaux de vente de cannabis, conçus sur le modèle californien.

    L’objectif est d’offrir au consommateur un échange personnalisé et de pouvoir l’informer des dangers de la drogue. Des consultations sur le sevrage seront également proposées. Les consommateurs auront accès à quatre sortes de cannabis différentes : le cannabis indica (à effet relaxant et aux propriétés pharmaceutiques), le cannabis sativa (aux effets énergisants et euphorisants) et deux autres sortes de cannabis réalisées à partir de mélanges. La drogue ne pourra être commercialisée que sous l’appellation cannabis, il n’y aura ni marques ni publicités incitant à sa consommation. Cette substance sera soumise aux mêmes restrictions que celles appliquées au tabac.

    Le projet autorise également le regroupement de cultivateurs, pour un usage personnel, c’est-à-dire que ceux-ci ne pourront pas revendre leurs récoltes à des tiers, et ce afin d’éviter un marché parallèle. Les associations de cultivateurs devront également demander une autorisation afin de pouvoir cultiver du cannabis, un permis délivré pour une quantité de plants bien précise, en fonction du nombre de personnes intégrant l’association. La culture à domicile sera autorisée (jusqu’à 6 plants de cannabis par personne) pour une récolte maximale de 480 g par an, ce qui revient à une consommation de 40 g par mois. 

    suite site source :http://www.bienpublic.com/actualite/2012/12/02/l-etat-vendeur-de-cannabis


    votre commentaire
  • Selon les auteurs américains du livre-enquête «Marijuana Legalization : What Everyone Needs to Know», la légalisation du cannabis dans tous les États-Unis entraînerait une baisse conséquente du prix de la marijuana. «Le prix serait proche de celui du ketchup ou d’une barre chocolatée Nuts», déclarent les auteurs de l’enquête.

    Plusieurs facteurs expliquent en effet son prix élevé. «Vivante, périssable, d’une taille imposante ou bien d’un caractère sensible de par sa rareté et sa dangerosité : tous ces motifs peuvent justifier un tarif élevé. Des détails qui ne concernent pas la marijuana même s’il ne faut tout de même pas oublier que le vol dans les plantations existe. Une fois séchée, elle n’est plus périssable et son volume (comme pour les lentilles ou le blé) peut être important sans pour autant occuper beaucoup de place. Au final, le consommateur ne paye que le prix de la culture», précise Première.fr.

    Pour justifier cette possible baisse, les chercheurs se sont intéressés à la culture du du chanvre au Canada, où le coût de production d’une acre (environ 4000 m2) est de 500 dollars. En admettant que la production du cannabis reviendrait à un peu plus cher, les scientifiques «estiment d’après leurs calculs que produire une livre (un peu plus de 450 grammes) de très bonne herbe coûterait 20 dollars, et seulement 5 dollars pour une herbe de qualité moyenne», précise le site. Le prix constaté actuel serait d’environ 300 dollars.

    Pour le moment, seuls le Colorado et l’État de Washington ont légalisé la consommation de petites quantités de cannabis (jusqu’à 28 grammes), lors d’un référendum organisé le 7 novembre dernier, à l’occasion de l’élection présidentielle américaine.

     

    source : Newsring.fr 

    site source :http://actuwiki.fr/dossier/5329


    votre commentaire
  • Mykayla Comstock, une fillette américaine âgée de sept ans victime d’une leucémie, s’est vu prescrire de la marijuana thérapeutique afin de limiter les effets secondaires liés à son traitement contre le cancer.

    Etats-Unis : une fillette de sept ans se voit prescrire de la marijuana thérapeutique 

    Âgée de seulement 7 ans, Mylayla Comstock s’est vue prescrire de la marijuana thérapeutique. Victime d’une leucémie, la petite fille qui se surnomme elle-même « brave Mulayla » (courageuse Mylayla) doit faire face quotidiennement aux effets secondaires liés à son traitement contre le cancer. Nausées, agitation, perte d’appétit… Afin de diminuer ces effets, l’enfant s’est vue prescrire par son pédiatre de la marijuana thérapeutique, devenant ainsi la plus jeune consommatrice de ce type de drogue dans l’Etat de l’Oregon, aux Etats-Unis, nous l'apprend le site du Huffington Post.

    Une pratique controversée
    Si la maman de la petite Mykayla semble convaincue des bienfaits de la marijuana thérapeutique sur sa fille, son père, lui, craint les effets de cette consommation sur son développement mental. Et pour cause. Bien qu’aux Etats-Unis la marijuana thérapeutique soit légale dans 18 Etats, certains chercheurs s’inquiètent des conséquences à long terme de cette pratique. Ainsi, une étude américaine réalisée cette année suggérait que la marijuana (thérapeutique ou non) avait tendance à amoindrir les performances cognitives des consommateurs…

    Actuellement aux Etats-Unis, 2201 malades du cancer sont autorisés à consommer du cannabis pour faire face à la maladie et à son traitement. Parmi eux, 52 enfants sont concernés.



      Pour un petit sondage allez sur site source :http://www.magicmaman.com/,etats-unis-une-fillette-de-sept-ans-se-voit-prescrire-de-la-marijuana-therapeutique,2220,2265101.asp 


    votre commentaire
  • Condamnés par la justice pour avoir consommé cette drogue illégale... mais seul remède à leur douleur.
    C'est le cas de Léa, une mère de 5 enfants actuellement sous le coup d'une peine de 6 mois de prison avec sursis. 

    Léa a tout tenté pour prouver l'efficacité du cannabis sur ses douleurs auprès des juges. © Radio France Hélène Lam Trong

     

    Les violentes céphalées de Léa* lui valent une pension d'invalidité. Mais la médecine n'est plus en mesure de l'aider depuis longtemps. Le seul traitement efficace prescrit par son neurologue, ce sont des injections de Triptan, un médicament qui, sous cette forme, laisse Léa soulagée... mais dans un état comateux. Elle devient alors incapable de s'occuper de ses enfants.

    Depuis douze ans, Léa lui préfère donc le cannabis. Un "traitement" alternatif qui lui a été administré pour la première fois par... un anesthésiste après une intervention !

    L'an dernier, Léa a été dénoncée. Chez elle, la police a trouvé 20 grammes de cannabis. Léa n'a pas réussi à convaincre ses juges que c'était pour sa consommation personnelle et qu'elle n'était "pas toxicomane, juste une malade qui fait du mieux qu'elle peut pour se soulager sans être shootée par les médicaments, justement". Elle a été condamnée pour trafic.

    "On a voulu faire un exemple, pour ne pas faire jurisprudence", estime Léa.

    Aujourd'hui, malgré le risque d'être condamnée à de la prison ferme, Léa continue de consommer du cannabis car elle "n'a pas vraiment d'autre choix pour continuer à vivre", dit-elle. Elle est soutenue par l'association Principes Actifs, qui milite pour la légalisation du cannabis thérapeutique.

    * Le prénom a été changé. 

    interwiew de léa sur site source :http://www.franceinfo.fr/societe/cinq-jours-a-la-une/cannabis-ces-malades-hors-la-loi-809529-2012-11-22#


    votre commentaire
  •  article complet :http://lucid-state.org/forum/showthread.php/16539-La-l%C3%A9gislation-sur-la-marijuana-aux-USA-%C3%89tat-par-%C3%89tat 


    La législation sur la marijuana aux USA, État par État




    La récente légalisation de l’usage « récréatif » de marijuana au Colorado et dans l’État de Washington souligne les disparités législatives entre les État américains. Que dit la loi dans chaque État ?
    Le site américain Weed Porn Daily a publié une carte très intéressante représentant le statut légal de la marijuana dans chaque État américain. Cliquez sur l’image ci-dessus pour la voir en grand, les détails sont présentés ci-dessous. Les liens placés sur le nom de l’Etat vous mèneront au texte de loi original.
    États ayant légalisé la marijuana

    Les limites de possession dans les Etats ayant légalisé l’usage « récréatif » de cannabis sont indiquées ci-dessous au format suivant :
    Nom de l’Etat : Limite de poids de marijuana par adulte / Limite de plantes par personne

     

    • Colorado : 28 g / 6 plantes
    • Washington : 28 g de marijuana, 454 g de produits comestibles à base de marijuana, 2041g de liquides à base de cannabis infusé / 0 plante


    États ayant autorisé l’usage médical

    Les limites de possession dans les Etats ayant autorisé l’usage médical de cannabis sont indiquées ci-dessous au format suivant :
    Nom de l’Etat : Limite de poids de cannabis par patient / Limite de plantes par patient
    *Les Etats suivis d’une étoile acceptent les cartes médicales des autres États ayant autorisé l’usage médical.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique